Tout comprendre sur le CTR en SEO

Découvrez l'importance du CTR et les techniques pour l'optimiser.

Tout comprendre sur le CTR en SEO

Si vous avez commencé à vous plonger dans l'univers fascinant du SEO, il y a un terme qui n'a pas pu vous échapper. Et non, nous ne parlons pas des mots-clés ni du trafic organique mais bien du CTR ! Derrière cet acronyme technique se cache un indicateur central dans l'analyse des résultats organiques d'un site web. Mais alors, comment considérer ce KPI et que faire concrètement pour l'améliorer ? Nous tenterons de répondre à ces questions au travers de notre article.

Le CTR, c'est quoi ?

Définition du taux de clics

En SEO, mais aussi de façon général, le CTR signifie "Click Through Rate", c'est-à-dire littéralement le "taux de clics". Cet indicateur se mesure toujours en pourcentage et évalue la proportion des internautes qui ont cliqué sur vos résultats SEO sur la SERP après avoir vu vos annonces.

Ainsi, le calcul est simple :

CTR = Nombre de clics / Nombre d'impressions x 100

Avec pour chaque élément :

-> Nombre de clics = nombre de personnes ayant cliqué sur vos résultats de recherche

-> Nombre d'impressions = nombre de fois où vous annonces ont été affichées dans la SERP Google

Vous l'aurez compris, le CTR se détermine selon un intervalle de temps bien précis. Il n'y a pas de règle, mais comme toujours en SEO, il vaut mieux éviter de calculer les indicateurs jour par jour. Nous conseillons davantage d'observer cette statistique chaque mois ou chaque semaine.

Savez-vous comment obtenir cette information? Rassurez-vous, même si le calcul est très simple, vous n'aurez pas à le réaliser vous-même constamment. Des plateformes gratuites que vous possédez normalement déjà vous offrent l'accès à cette information ; il s'agit de Google Search Console et Google Analytics.

Nous vous conseillons de vous rendre de préférence sur Google Search Console qui est une plateforme qui se concentre uniquement sur indicateurs en référencement naturel, alors que Google Analytics va regarder l'ensemble de vos canaux d'acquisition. Sur Search Console, suivez les étapes ci-dessous :

  1. Rendez-vous sur la propriété de votre domaine
  2. A gauche, cliquez sur "Résultats de recherche"
  3. Dans le tableau qui apparaît, vous verrez une case qui indique "CTR moyen". Cliquez dessus.
  4. Vous aurez alors accès à la courbe montrant l'évolution de ce taux de clics. La case verte vous renseigne directement sur la moyenne de ce taux sur la période sélectionnée

-> Si vous souhaitez modifier la période, cliquez sur la case en haut "Date", puis sélectionnez la plage de dates qui vous intéresse.

Importance du CTR en référencement naturel

Maintenant que vous savez de quoi il s'agit, voyons en quoi cet indicateur est fondamental lorsque vous tentez d'analyser votre situation, de faire un constat sur l'état de santé de votre site en termes de référencement organique.

Un bon CTR signifie que vos résultats sont attractifs lorsqu'ils apparaîssent sur la SERP de Google. En d'autres termes, quand les personnes voient vos annonces, ils ont envie de cliquer dessus.

Car oui, les résultats Google sont une compétition acharnée que se livrent des millions de sites internet. Ce qui fera que les personnes iront sur votre site internet, c'est évidemment dans un premier temps votre position. Un résultat en 2ème position sur un mot-clé spécifique captera bien plus de trafic qu'un autre en 60ème position sur la même requête.

Cependant, le positionnement n'est pas le seul critère déterminant dans votre trafic organique. Certains résultats de recherche sont en effet plus attirants, plus visuels, ils sont incitatifs et font davantage envie. Ce qui provoque cette envie plus ou moins importante, ce sont les éléments qui apparaissent sur Google (nous en reparlerons plus tard en détail) : Meta Titre, Meta Description, données structurées, URL, éventuellement une image.

On sait aujourd'hui que l'algorithme de Google favorise grandement les sites internet qui ont un CTR élevé. C'est pour lui une sorte d'indicateur qui lui prouve que vos résultats intéressent les internautes. Si vous avez un CTR élevé ou qui s'améliore, cela vous entraînera vers un cercle vertueux, améliorant votre positionnement, et donc à nouveau votre taux de clics.

Conseils et astuces pour optimiser son CTR en SEO

1 - Ajouter des Meta balises attractives

Le premier élément que vous pouvez personnaliser pour améliorer votre attractivité sur les moteurs de recherche comme Google, ce sont les balises Meta : Meta Titre et Meta Description. Comme vous le savez déjà, ces deux balises sont essentielles pour un bon référencement. Ils aident Google à comprendre de quoi parle chaque page de votre site et cela vous permet d'améliorer chaque contenu pour ensuite remonter sur des mots-clés.

En dehors de l'aspect SEO, ces balises vont permettre à l'internaute de savoir ce qu'il trouvera en se rendant sur votre page. Elles doivent :

  • Etre de bonne longueur : entre 40 et 60 caractères pour le Meta Titre, entre 130 et 160 caractères pour la Meta Description.
  • Etre simples et compréhensibles : n'importe qui doit pouvoir comprendre rapidement quel sera le contenu de la page en question.
  • Etre attractives : sur ce point, vous devez susciter l'envie des lecteurs afin qu'ils cliquent pour atterrir sur vos pages.

2 - Ajouter des données structurées

Lorsque vous vous rendez sur la SERP de Google, on observe parfois sous les résultats de recherche classiques des petits éléments supplémentaires que l'on appelle "rich snippets" ou "données structurées". Il existe de nombreux types de données structurées, en voici quelques exemples :

  • Les avis : des étoiles apparaissent sous votre Meta Description, indiquant la note globale d'un produit ou d'un service par vos anciens clients
  • La FAQ : il est possible de faire apparaître quelques petites questions fréquemment posées par rapport à votre activité, d'y répondre, et ce, sans avoir à se rendre sur votre site
  • La localisation : si vous proposez des services liés à une localité précise, il est possible de faire apparaître une zone géographique voire une adresse précise
  • Les services proposés : vous pouvez indiquer quelques liens vers des pages précises de votre site, redirigeant chacune vers l'un des services proposés

Il existe des dizaines et des dizaines d'informations de ce genre. Le but est donc d'enrichir la SERP en offrant le maximum d'informations à vos potentiels clients, afin de leur donner envie d'accéder à votre site pour en savoir plus. Vous l'aurez compris : ces composants sont un levier puissant pour optimiser votre taux de clics.

Comment faire pour ajouter ces informations ? Les rich snippets peuvent être utilisées de différentes façons. La première option consiste à utiliser une application ou un plugin directement intégré dans le back office de votre CMS. Que vous soyez sur WordPress, Shopify ou Prestashop, il existe bien souvent des services tout préparés qui permettent d'ajouter ces informations. On renseigne alors les rich snippets qui nous intéressent et on indique sur quelles pages on souhaite qu'elles ressortent. Il existe aussi la solution du code : vous pouvez directement insérer quelques balises de code dans vos fichiers en précisant exactement ce que vous désirez.

3 - Insérer des images pertinentes sur vos pages

Les images occupent une place de plus en plus importante sur les moteurs de recherche. Sans parler de Google Images, on les trouve désormais à droite des résultats de recherche classiques, à droite des annonces. Ces images donnent une information supplémentaire aux internautes. S'agissant d'un élément visuel, cela peut faire toute la différence et améliorer considérablement votre taux de clics.

Certaines thématiques seront bien plus propices à accueillir des images. Les résultats e-commerce mettent beaucoup en avant les images, car cela donne un premier aperçu des produits à acheter avant même d'être allé sur le site.

Comment obtenir des images sur vos résultats ? L'objectif sera d'utiliser des images sur le maximum de pages que votre site que vous référencez. Il peut s'agit d'une fiche produit, d'un article de blog, ou même de votre accueil. Les critères sont simples :

  • Essayez d'insérer des images de bonne qualité, avec une haute résolution
  • Prenez des images libres de droit, si possible des photos originales que l'on ne retrouvera pas sur d'autres sites
  • Utilisez des photos qui donnent envie. Si vous vendez des produits, ces images doivent mettre en valeur vos articles !
  • N'hésitez pas à mettre plusieurs images sur chaque page. Google ne choisit pas toujours l'image principale en haut, il peut décider d'en prendre une autre.
  • Vous pouvez renseigner une courte description pour chaque image : cela aidera Google à comprendre vos images. Il s'agit de la balise ALT qui se renseigne au moment d'intégrer l'image sur le back office.

Veillez cependant à ne pas trop en rentrer sur chaque page, cela peut contribuer à ralentir votre site et donc vos performances SEO. De plus, ce n'est pas en ajoutant beaucoup d'images que chaque page que cela vous donnera nécessairement plus de chances de voir afficher ces dernières dans vos résultats de recherche.

4 - Améliorer son référencement organique global pour remonter dans la SERP

Si vous avez déjà tenté d'optimiser ces points précédemment évoqués, sachez que la meilleure chose que vous puissiez faire pour optimiser votre taux de clics est tout simplement d'améliorer votre stratégie SEO au global pour que vous remontiez le plus haut possible dans Google.

Si vous avez déjà rédigé beaucoup de contenu mais que malgré vos efforts vous constatiez sur votre Search Console que votre CTR est encore faible, la première question à se poser est celle de votre positionnement. Rendez-vous donc sur un outil d'analyse de mots-clés, comme SEMrush, afin de voir combien de mots-clés vous possédez et quel est votre positionnement sur chacun d'entre eux. Si vous ne possédez aucun mot-clé dans le TOP10 (1ère page de résultats), il est tout à fait logique que vos données CTR soient mauvaises. En revanche, si vous avez de nombreux mots-clés sur la première page voire dans le TOP 3 et que vous n'avez pas un bon CTR, vous devriez commencer à réfléchir à l'amélioration du CTR.

Comment faire pour monter le plus haut possible dans les résultats Google ? Voici quelques conseils de base :

  • Ayez un minimum de consistance. Vous ne pourrez pas faire la différence face à une concurrence importante si vous n'alimentez pas votre site. Le minimum que nous pourrions conseiller serait de rédiger et de publier au moins 1 contenu par mois.
  • Produisez plusieurs contenus autour de la même thématique. Certains sujets sont très concurrentiels et rédiger un seul texte dessus n'est pas toujours suffisant pour remonter sur des requêtes intéressantes. Si on crée plusieurs pages, on construit un cocon sémantique et on renforce aux yeux de Google nos connaissances dans ce domaine.
  • Vérifiez que votre site ne comporte pas de problèmes techniques. L'aspect technique est l'un des piliers du SEO. Son impact est élevé dans le positionnement, et l'optimiser permet indéniablement d'améliorer le taux de clics. Corrigez les pages d'erreur, accélérez la vitesse de chargement, vérifiez l'indexation et le balisage de vos pages.
  • Améliorez votre autorité. Pour construire le positionnement, Google utilise la donnée de votre autorité de domaine pour savoir si votre site est qualitatif ou non. Cette autorité grandit naturellement avec le temps, mais vous pouvez la booster en acquérant des liens backlinks, des liens d'autres sites et plateformes qui vont rediriger vers votre site pour lui donner du "pouvoir". Plus vous aurez de liens de qualité, plus votre autorité grandira et meilleur sera votre CTR dans la SERP.
  • Vérifiez l'Expérience Utilisateur (UX). L'ergonomie et l'UX sont des arguments de plus en plus forts pour Google. Ce dernier privilégie en priorité les entreprises qui ont un site facilement navigable et accueillant. La version mobile est également très importante pour le SEO.

FAQ sur le CTR en SEO

Qu'est-ce qu'un bon CTR en SEO ?

Si l'on analyse la moyenne de notre CTR sur la totalité de notre site, on considère qu'un bon taux de clics commence à partir de 1%. Attention cependant : plus vous aurez de pages et plus votre site sera étoffé de pages, plus il sera difficile de maintenir un CTR élevé. C'est pour cette raison que de nombreux sites en one-page peuvent afficher des taux de clics très impressionnants, autour des 30% par exemple.

Evidemment, le CTR dépendra avant toute chose de la position de notre site sur chaque mot-clé. Ainsi, plus notre position est haute, plus le CTR aura tendance à augmenter. On considère par exemple que la 1ère position capte un peu plus de 30% des clics d'une recherche Google, la seconde 20%, la troisième 15%, et ainsi de suite. Il est donc possible d'analyser son CTR page par page, et forcément, il faudra prendre en considération la position occupée. Si l'on possède un CTR de 10% alors qu'on ressort en 1ère position, cela peut indiquer que notre page ne donne pas beaucoup envie, ou alors que la concurrence en face est très intense.

Quels autres indicateurs analyser en SEO ?

Si vous réalisez un audit SEO, il y a de nombreux critères à analyser. Voici les principaux à prendre en compte :

  • Votre trafic organique (nombre de visiteurs attribués au canal SEO)
  • Votre nombre de mots-clés positionnés
  • La position moyenne de vos mots-clés sur l'ensemble du site ou sur chacun de vos contenus
  • Votre autorité de domaine
  • La vitesse de chargement de votre site
  • Le taux de conversion

Le CTR n'est finalement qu'un indicateur parmi tant d'autres. Il ne s'agit pas le plupart du temps du KPI mis le plus en avant mais il peut se révéler intéressant en complément d'un constat global sur le site.

Quelle différence entre le CTR SEO et le CTR SEA ?

Si vous avez déjà effectué de la publicité, que ce soit Google Ads ou sur les réseaux sociaux, vous avez dû voir que le CTR était également un indicateur clé ! Tout comme le référencement organique sur les moteurs de recherche, il est pertinent d'observer le taux de clics d'annonces publicitaires.

La méthode de calcul est exactement la même. La seule différence est qu'il est en général plus facile d'obtenir un CTR élevé en publicité car la concurrence est moins importante et la visibilité est accrue : on a l'assurance d'apparaître tout en haut dans les résultats, alors qu'en SEO on peut ressortir en 9ème page.

Ainsi, on ne peut pas comparer un CTR SEO et SEA. En SEA, un bon CTR commence à environ 3%.